Menu

Elargissement de l’Otan aux frontières nord de la Russie : Que lui reste -elle pour assurer sa sécurité ?


Rédigé le Vendredi 13 Mai 2022 à 11:09


En effet, après avoir échoué de l’assurer par voie diplomatique, la Russie s’était résolue à l’assurer par des voies militaires conventionnelles pour s’opposer à l'élargissement de l’Otan à ses frontières EST et SUD avec l’entrée projetée de l’Ukraine dans l’OTAN .
Mais le soutien militaire à l’Ukraine fournie par les pays de l’OTAN, conjugué aux sanctions économiques contre la Russie, malgré l’échec de son isolement diplomatique, le recours aux moyens militaires conventionnels se sont avérés insuffisants pour atteindre son objectif sécuritaire, à tel point que le spectre d’un recours par la Russie à l’arme non conventionnelle, le nucléaire, plane sur l’Humanité.
De même que les sanctions économiques ne sont pas parvenues à mettre un terme au recours de Moscou dans sa guerre contre l’Ukraine par des moyens militaires conventionnels.
Les pays de l’OTAN , ont donc pris la décision d’élargir les préoccupations sécuritaires de la Russie à ses frontières Nord, avec le projet de rentrée de la Finlande et de la Suède dans l’OTAN. Tandis que les Etats Unis et l’UE cherchent à élargir leurs sanctions économiques contre la Russie au plan mondial dans le cadre du G7, en espérant de cette manière obtenir l’effondrement économique de la Russie, pour mettre fin à sa guerre conventionnelle contre l’Ukraine.
Ajourd’hui, acculée au plan économique et sécuritaire, , avec l’élargissement de l’OTAN à ses frontières Nord, et les limites criardes de son recours aux moyens conventionnels de guerre en Ukraine, la Russie est ainsi poussée à recourir à l’arme nucléaire, dans un ultime sursaut suicidaire pour le monde entier pour tenter d’ assurer son existence.
Dans leur guerre non déclarée contre la Russie, les Etats Unis et ses alliés de l’OTAN, et les pays de l’UE mettent aujourd’hui le monde au bord d’une guerre nucléaire tant redoutée de par le monde.
Le seul moyen d’éviter cette catastrophe c’est d’inviter l’OTAN à refuser l’adhésion de la Finlande et de la Suède, pour qu’elle restent dans leur statut historique de pays neutres, et en faire autant avec l’Ukraine, pour arrêter cette guerre humainement absurde, et ouvrir des négociations avec la Russie pour une sécurité globale en Europe.
Avec son potentiel nucléaire, la Russie ne se laissera jamais écrasée, ni humiliée, sans réagir en désespoir de cause.
Arrêtons les frais économiques et humains, tant qu’il est encore temp !

Ibrahima SENE PIT-SENEGAL

DaKar le 13 mai 2022



Nouveau commentaire :








Rubriques à la une





Mballo Dia Thiam
Elhadji Momar Samb
Modou Diagne Fada
Modou Diagne Fada
Baba Tandjan
Lansana Gagny Sakho
Zator Mbaye
Abbe Jacques Seck

Zator Mbaye
Elhadji Momar Samb
Zator Mbaye
Dieguy Diop
Babacar Gaye
Modou Diagne Fada
Antoine Wardini
Abdoulaye Wilane