Menu

Portrait: Khassim Ba l’incarnation du m’as-tu vu !


Rédigé le Mercredi 25 Mai 2022 à 13:42

Né en 1994, Khassim Ba le présumé meurtrier de Kiné gaye du nom de la gérante d’une boutique multiservice poignardé à mort à Pikine le Vendredi 13 Mai dernier est un garçon qui, selon des sources consultées par Kéwoulo, n’a pas eu une enfance facile. Issue d’une mère qui craque la vie en pleine dent et d’un papa quasiment mou, rien n’a pu éviter à l’enfant de Pikine son penchant au paraitre.


Né dans une famille dirigée par une mère qui dicte ses lois à tous, élevé par sa sœur, Khassim Ba a fait ses humanités à Touba Pikine (un quartier dans la commune de Djidah Thiaroye Kao-département Pikine banlieue dakaroise). Employé de la structure financière COFINA du Point E, il sera licencié suite à un détournement de 5 millions pour financer son mariage. A ce propos de nombreuses sources ont laissé entendre que “le fameux jour de son mariage, l’argent a coulé à flot.” Dépeint comme un « Diaye taar», un adepte du “m’as tu vu” Khassim Ba vivait en dessus de ses moyens selon l’enquête de personnalité menée auprès de ceux qui le connaissent.

C’est pourquoi, vu le train de vie de “l’homme aisé” qu’il incarne, il ne pouvait échapper à la pression sociale qu’il aurait subie pour baptiser son fils. Aussi, alors que l’homme aujourd’hui entre les mains des policiers a laissé entendre qu’il aurait subi des pressions de sa femme, nombreux sont les voisin du jeune meurtrier qui croient que cette pression d’étalage de richesse ne venait pas de sa femme. Mais, plutôt, de sa mère qui tenait coute que coute à l’organisation du baptême de son petit fils “pour récupérer ses « ndawtales » qu’elle avait donnés à d’autres voisines et connaissances au cours de l’une de leurs nombreuses cérémonies mondaines.



A en croire de nombreuses proche de l’épouse du présumé meurtrier de Fatou Kiné Gaye, “Khassim Ba était venu se plaindre auprès de sa belle famille pour qu’elle raisonne sa mère vu que les conditions n’étaient pas encore réunies pour des festivités. Mais il s’était heurté à un niet catégorique de sa mère qui voulait à tout prix faire le fameux baptême.” Ainsi, à 48h du baptême Khassim Ba commettra l’irréparable en ôtant la vie à sa collègue de travail pour prendre la somme de 3,5 millions afin de célébrer le baptême de son fils ce dimanche 22 mai à Pikine. A en croire des sources proches de l’épouse, “la femme de Khassim Ba était au courant du meurtre de Kiné Gaye. Mais, elle ne savait pas que c’était son mari le meurtrier. C’est pour cela que le baptême a eu lieu.” Mais sera annulé par la police avec la venue du présumé meurtrier accompagné des agents de la sureté urbaine pour une opération de perquisition. Pour rappel, cette perquisition du domicile du mis en cause a permis de retrouver les habits portés par Khassim Ba au moment du crime, le couteau avec lequel “il a asséné les 37 coups ayant occasionné une hémorragie interne et externe abondante” selon le certificat du genre de mort.

Pour rappel, Khassim Ba était revenu sur les lieux du crime la nuit des faits et répondait aux questions des enquêteurs tout en pleurant pour camoufler toute implication de sa part. Malheureusement, il sera trahi par les blessures notées sur ses mains ainsi que les égratignures sur sa poitrine sans oublier les incohérences dans ses propos.
Placé en garde à vue depuis samedi dernier, Khassim Ba a fait une descente hier sur les lieux du crime, pour la reconstitution des faits. Ce mardi, à Pikine il a été vu entouré par des policiers lourdement armé. Avec le bouclage en moins de 48 heures de cette enquête qui a tenu le pays tout entier en haleine, tout porte à croire que Khassim Ba file droit vers la perpétuité. Il est poursuivi pour “meurtre avec acte de barbarie.”



Nouveau commentaire :








Rubriques à la une





Dieguy Diop
Modou Diagne Fada
Antoine Wardini
Dr Cheikh Dieng
Mamadou Ndoye
CLEDOR SENE
Ibrahima Sène
Abbe Jacques Seck

Modou Diagne Fada
Zator Mbaye
Baba Tandjan
Elhadji Momar Samb
Modou Diagne Fada
Martin Teuw Niane
Zator Mbaye
Mary Teuw Niane